Note : les protections individuelles contre les radiations des téléphones ne sont pas efficaces

Bioelectromagnetics 2003 Jan;24(1):66-9

(trad. R. Gautier)

Mise à l'épreuve de l'efficacité de petites protections de radiation pour téléphones portables.


Testing the effectiveness of small radiation shields for mobile phones.

Oliver JP, Chou CK, Balzano Q.

Corporate EME Research Laboratory, Motorola Florida Research Laboratories, Plantation, Florida.

Neuf petites protections de radiation faites pour adhérer au cas de téléphones portables ont été évaluées à 914 et 1880 MHZ. Cinq produits populaires ont été évalués parce que la publicité prétend typiquement qu'ils sont jusqu'à 99 % efficace dans le blocage de la radiation de fréquence radio (RF) émise par les téléphones portables. Aussi, quatre autres produits conceptuellement peu communs ont été évalués parce que la publicité prétend typiquement qu'ils émettent les oscillations qui neutralisent la radiation du RF de téléphones portables. Chaque protection a été évaluée sur le même téléphone portable et les mesures ont été faites pour comparer l'absorption d'énergie du RF dans la tête avec et sans chaque protection attachée au téléphone. Le téléphone a été placé contre un modèle principal et un processus de mesure automatisé a été employé pour déterminer le taux spécifique absorbant (SAR) de la même manière il est employé à Motorola pour évaluer la conformité de téléphones portables en ce qui concerne des limites d'exposition humaines. La valeurdu pic de SAR n'a pas changé avec chacune des protections attachées au téléphone et la moyenne spatiale SAR n'a pas changée par chaque protextion de façon significative statistiquement significative. Ces résultats indiquent que les petites protections sont inefficaces dans la réduction de l'exposition de la tête à l'énergie du RF émise par un téléphone portable. Bioelectromagnetics 24:66-69, 2003. Droit d'auteur 2002 wiley-liss, Inc.


Nine small radiation shields made to adhere to the case of mobile phones were tested at 914 and 1880 MHz. Five popular products were tested because advertisements typically claim they are up to 99% effective in blocking radio frequency (RF) radiation emitted from mobile phones. Also, four other conceptually unusual products were tested because advertisements typically claim they emit oscillations that counteract the RF radiation from mobile phones. Each shield was tested on the same mobile phone, and measurements were made to compare the absorption of RF energy in the head with and without each shield attached to the phone. The phone was positioned against a head model, and an automated measurement process was used to determine specific absorption rate (SAR) in the same way it is used at Motorola to test the compliance of mobile phones with respect to human exposure limits. The location of the peak SAR was not observed to change with any of the shields attached to the phone, and the 1 g, peak spatial average SAR did not change by any statistically significant amount. These results indicate the small shields are ineffective in reducing the exposure of the head to RF energy emitted by a mobile phone. Bioelectromagnetics 24:66-69, 2003. Copyright 2002 Wiley-Liss, Inc.